[FR/ EN]

Résidence au Trait - d'Union
15 octobre - 18 décembre 2019


LE RÔLE DE L’ARCHIVE DANS L’INSTALLATION IN SITU


Module de recherche proposé par le Collectif Endless House


J'ai pris une telle habitude de ressentir le faux comme le vrai, les choses rêvées aussi nettement que les choses vues, que j'ai perdu la capacité humaine, erronée me semble-t-il, de distinguer la vérité du mensonge.
Fernando Pessoa

A l’Académie des Beaux-arts de Bruxelles sont organisés chaque année des projets expérimentaux et approfondis, appelés “modules de recherche” où des enseignants issus d’horizons différents se regroupent pour proposer un projet pédagogique, une problématique se fondant sur les disciplines de chacun (théorique, pratique, technique,…) où chacun ambitionne de mettre en œuvre les spécificités des différentes disciplines, les recherches personnelles, pour atteindre l’objectif proposé.
Les modules sont transdisciplinaires (à la fois inter option et théorique/pratique). Ils veillent à organiser des temps de travail collectifs et individuels, à promouvoir une méthode et une pratique réflexive. Ils cherchent à développer, à organiser, évaluer, interpréter les résultats au niveau théorique et/ou pratique. Ils peuvent être également conçus comme des studios d’application engageant alors d’avantage la recherche sur le plan pratique avec dès lors moins d’accent sur la pratique réflexive et souvent en partenariat avec un acteur extérieur. Dans ce cadre, le collectif Endless House a décidé de proposer, en collaboration avec l’Hectolitre, un module de recherche qui a pour objectif d’envisager l’archive en tant que matière plastique et en porte-à-faux de son rôle de détenteur de la vérité. L’archive n’est plus un élément sélectionné qu’il faut analyser et recontextualiser mais un élément plastique doué d’un contexte qui permet de libérer l’imaginaire vers la création de récits en utilisant les capacités intrinsèques de l’archive en tant que « déclencheurs de mémoire ».
Théoriquement, les étudiants aborderont le rôle de la recherche de la vérité dans le document et ses détournements dans l’art contemporain, notamment via les travaux des artistes Joan Fontcuberta ou Tacita Dean ainsi que les recherches de théoriciens comme Pascal Quignard. Ils seront suivis dans leurs explorations par Claire Ducène afin de développer un projet plastique qui soit orienté plus en profondeur sur la recherche historique, soit sur l’aspect fictionnel.
Comment utiliser les archives d’un espace pour en créer un potentiel créatif ?
Comment aborder l’histoire d’un lieu ?
La seconde partie sera dirigée par Nicolas Riquette afin d’aborder les notions de scénographie et la réalisation d’une exposition dans un espace de création. L’aspect pratique se déroulera au cœur même du centre de recherches artistiques Hectolitre. Lieu chargé de strates historiques, il s’agit d’envisager l’espace en tant qu’espace-hôte et de diriger les recherches des étudiants autour de ce lieu afin d’y proposer une exposition constituée de travaux réalisés in situ.

-
Collectif Endless House : Claire Ducène, plasticienne, et Nicolas Riquette, sculpteur et scénographe